Banner Commune

Mme Cécile Duruz

Cecile  Cecile Jacky 

Le 12 octobre 2016, la Municipalité est allée apporter les voeux des autorités à Madame Cécile Duruz à l'occasion de son nonantième anniversaire.


Née à Ursins le 15 octobre 1926, elle est l’aînée d’une fratrie de 4 enfants. C’est sur les bancs des classes du collège de ce village qu’elle accompli sa scolarité, avant de suivre l’école ménagère à Yverdon, formation qu’elle a beaucoup appréciée. Toute jeune déjà, elle aimait cuisiner et coudre.


En 1948, elle se marie et vient s'établir à Cronay. Très vite la famille s'agrandit avec la naissance de leurs trois enfants. Elle est l'heureuse grand-maman de 5 petits-enfants et de 8 arrière-petits-enfants.


Durant plusieurs années, elle travailla pour l'entraide familiale de la Menthue à Yvonand et alentours, sillonnant les routes à vélomoteur, apportant des soins et aidant les personnes à rester à leur domicile. Elle travailla également plusieurs années à la laiterie d'Yverdon. Elle s'est également beaucoup occupée et dévouée pour sa famille.


Sa passion pour la couture, elle l'exerça au sein de l'Association des paysannes vaudoises, donnant des cours de broderie, de filet, de patchwork, de peinture sur porcelaine et sur tissu et réalisant, de ses mains de fée, de merveilleux travaux. Aujourd'hui encore, elle est très
active et a toujours un ouvrage sur le métier. Ayant des goûts pour la cuisine, elle confectionne tourtes, bricelets, merveilles, taillés et bien d'autres délicatesses, perpétuant ainsi recettes et traditions du terroir.

Très active dans la vie villageoise et paroissiale, elle a occupé diverses fonctions telles que Conseillère de paroisse, membre du Comité et caissière du groupe de l'Association des paysannes vaudoises. Le chant est aussi une de ses passions et elle ne manquait aucune soirée du Choeur d'hommes de Cronay. Elle donna de la voix durant plusieurs années au Choeur des aînés.


En appartement protégé depuis le printemps 2016, elle y apprécie les animations mises en place et son entourage et nous confie n'avoir pas encore eu le temps de brancher la télévision.


Nous tenons encore ici à la remercier, ainsi que sa famille, pour l'accueil chaleureux qu'ils nous ont réservé et lui adressons nos meilleurs voeux de santé et de bonheur.