Banner Histoire

Centenaire de Ronson

Reservoir



Au début des années 1900, les communes de notre région ont commencé à s'équiper de l'eau sous pression pour l'alimentation urbaine (en 1907 pour le village de Cuarny).

En plein développement industriel puis agricole, les puits privés et fontaines, certes très bucoliques, n'avaient plus la cote. Cette évolution n'a pas échappé aux autorités de Cronay qui, dès 1907 ont étudié quatre projets avec prise d'eau aux sources de Ronson.

Début 1912, le projet de Ronson, qui émergeait direction nord puis sur les Côtes de Cuarny, vers Cronay, Derrière-le-Brit, jusqu'à un réservoir par gravitation à La Gottallaz, eut les faveurs de la Municipalité. Sur ce réservoir de 12'000 litres, fut prévu un bâtiment contenant la salle des machines et une pompe envoyant l'eau dans deux réservoirs de 150'000 litres sur les hauteurs du Signal à 670 m. d'altitude, afin de donner la pression nécessaire pour alimenter tout le village en eau potable et réserve incendie. Ce projet onéreux, évitait de passer en ligne droite par les Novallus où les sources des fontaines du village, bien antérieures, auraient du être coupées.

Des captages effectués avant les travaux ont démontré un débit de 160 l./minute, bien supérieur aux attentes, ce qui a permis à la commune de Pomy de s'impliquer dans ce projet et ainsi amoindrir les coûts de cette construction. Une chambre de partage a été construite sur la conduite derrière le Brit, distribuant 80 l./minute pour chaque commune.

Les travaux du réservoir de Ronson ont débuté en mars 1912, pour se terminer à automne avec le raccordement à la pompe de La Gottallaz. La suite des travaux d'installation de conduites d'alimentation des maisons et bornes hydrantes dans le village, ont duré jusqu'à l'été 1913 avec l'arrivée de l'eau sous pression au robinet de chaque maison.

Ronson 1 Ronson 2


Les propriétaires durent s'acquitter d'un tarif de 20.- pour le premier robinet, 10.- pour le deuxième, 5.- pour le troisième et 10.- pour les latrines. Un impôt fut perçu pour chaque particulier qui ne voulait pas de concession. Les compteurs d'eau ont été mis en place bien plus tard.

Coût total des travaux : 58'000.-
Part de la commune de Pomy : 18'000.-
Subside de l'Etat : 6'000.-

Dès 1931, au vu du manque d'eau constant, des captages ont été réalisés dans les alentours de Ronson en collaboration avec la commune de Pomy, mais sans grand succès. En 1934, une conduite en grès a été crée pour l'adduction de l'eau des fontaines.

Dans les années 1970, les autorités de Cronay ont été confrontées à des problèmes avec l'eau : un manque récurrent durant les périodes sèches et des désaccords sur le tarif jugé trop élevé pour le rachat de leur part des sources de Ronson avec la commune de Pomy, qui entre-temps avait trouvé d'autres sources d'alimentation en eau.

Au final, la commune de Cronay prit la décision d'adhérer au nouveau réseau d'eau de la Menthue et ainsi abandonner l'eau du réservoir de Ronson pour l'alimentation du village. Actuellement, les sources de Ronson demeurent importantes pour le village, nous desservant en eaux industrielles pour traitements, lavage de machines, alimentation du bétail et réserve incendie.

Il est à relever que la commune de Pomy qui s'est impliquée pour un montant de 18'000 francs dans ce projet en 1912, reçoit depuis, la moitié de l'eau des sources de Ronson en quantité illimitée et sans frais.

Aujourd'hui, nous pouvons rendre hommage à nos ancêtres qui, à la force de leurs bras et équipés de pelles et de pioches, ont réalisé un travail considérable pour pouvoir amener l'eau aux robinets des maisons de Cronay.

Pierre Viquerat, Cronay